Ah décidément, quand on est habitué à balancer des fausses informations par une mauvaise foi évidente voire une haine persistante, il est difficile de se contenir malgré certaines bonnes résolutions.

La preuve, une nouvelle fois, avec l’expression politique du groupe majoritaire, parue dans LA GAZETTE MUNICIPALE du mois de décembre 2018 (N°329 – page 20 – voir ICI).

L’auteur de cette expression majoritaire nous apprend que les vilains prédécesseurs de Philippe DUQUESNOY avaient pratiqué des tarifs siiiiiiiiiii élevés au niveau des emplacements des commerçants non-sédentaires s’installant les jeudis sur la grand’place, que les allées se dépeuplaient, et que, grâce à l’arrivée du sauveur, le marché hebdomadaire avait retrouvé une nouvelle jeunesse qui profite à tous les commerçants…  Si, si, véridique, c’est lui qui le dit !!!

Voici ce que l’auteur nous apprend :

Bon… on arrête là OU on creuse un peu en lisant les délibérations des conseils municipaux ?

Allons-y ! Creusons un peu car cette affirmation malsaine et malvenue nous semble surprenante ! Reprenons donc les délibérations depuis 2006 et regardons-les en détails. Établissons un petit tableau comparatif que voici :

Cliquez sur l’image pour l’agrandir dans un nouvel onglet
ou ICI pour l’obtenir au format PDF

Force est de constater que les tarifs appliqués pour les droits de place des marchés et des ducasses ont régulièrement augmentés depuis l’arrivée de P. DUQUESNOY et aussi qu’ils étaient inférieurs du temps des méchants.

Concernant les marchés hebdomadaires, seule la redevance d’animation a baissé, passant de 1,20€ (par marché et par commerçant) en 2017, à 1,00€ depuis 2008. Nous n’irons pas jusqu’à dire, comme certaines mauvaises langues le disent, qu’il n’y a plus d’animations sur les marchés depuis quelques années. Quoique ?!

Pour être totalement honnête, il faut aussi reconnaître que les redevances pour les étalages commerciaux et les terrasses des cafés ont fortement diminué à l’arrivée de P. DUQUESNOY passant de 108,60€ l’an en 2007, à 12€ l’an en 2008… 12€ l’an soit 1€ par mois… Ce n’est même pas le prix d’un café pris au comptoir ! A notre connaissance, seul UN café harnésien bénéficie de ce tarif particulièrement avantageux ! Tant mieux pour lui…  et Mea culpa s’il y a une erreur de notre part sur ce décompte !

En cas de doute, vous pouvez consulter l’intégralité  des délibérations en question : délibérations

Allez, Bonne Année 2019,
et sans mauvaise foi !

Soutenez notre action ! Partagez !