L’austérité à l’école, c’est PLUS d’exclusion, de division, de sélection, MOINS d’ambition pour tous. Les belles promesses de François Hollande sur la jeunesse ont fait place à la réalité des mesures qui pleuvent.

Le dévoilement de la nouvelle carte scolaire a été un renoncement de plus. Une centaine de réseaux et 500 écoles primaires du dispositif d’éducation prioritaire ont été sortis brutalement, parfois arbitrairement. En éducation prioritaire, on dépense déjà moins qu’ailleurs pour chaque élève, la Cour des Comptes l’a montré.

De nombreuses suppressions de postes sont prévues à la rentrée 2015. A HARNES, CE SONT 2 CLASSES QUI FERMENT ! Pas question de parler de projet d’école, de stabilité des équipes, de décharge de classes souvent très difficiles.

Plutôt que de choyer banquiers et actionnaires, il faut investir dans le service public d’éducation, pour former nos jeunes et en faire les travailleurs et les citoyens éclairés dont notre pays a besoin !

 

L’expression des élus du groupe « Pour Harnes, l’Humain d’Abord ! » publiée dans LA GAZETTE HARNESIENNE (magazine d’information de la ville de Harnes) est limitée à 970 caractères (espaces compris) par décision de Philippe Duquesnoy et des élus majoritaires, lesquels, dans un élan de mansuétude, avec un grand respect des groupes minoritaires et d’une soi-disant démocratie locale, leur attribuent un espace proportionnel à leur nombre d’élus.

Soutenez notre action !