Le 3 mai prochain, nous fêterons les 80 ans du Front populaire, une victoire sur une politique de baisse du coût du travail et de diminution des dépenses publiques. De ces réformes, l’Histoire a retenu les mesures de réduction du temps de travail : la semaine de 40h et les premiers congés payés.

Ironie du calendrier, c’est précisément ce moment que choisissent Hollande/Valls/Macron/El-Khomri pour relancer le procès des 35h, une réforme ayant eu un effet positif sur l’emploi et le chômage. Il y aurait désormais urgence à permettre aux salariés français de « travailler plus sans gagner plus ».

Qui peut croire qu’allonger le temps de travail va réduire le chômage ?

Au-delà de la seule question du chômage, cela fait 150 ans que la gauche et le mouvement ouvrier se battent constamment pour que nous cessions de « perdre notre vie à la gagner ».

Faudrait-il aujourd’hui faire une croix sur ce combat et considérer que la régression sociale est le seul choix possible ?

L’expression des élus du groupe « Pour Harnes, l’Humain d’Abord ! » publiée dans LA GAZETTE HARNESIENNE (magazine d’information de la ville de Harnes) est limitée à 970 caractères (espaces compris) par décision de Philippe Duquesnoy et des élus majoritaires, lesquels, dans un élan de mansuétude, avec un grand respect des groupes minoritaires et d’une « soi-disant » démocratie locale, leur attribuent un espace proportionnel à leur nombre d’élus.

Soutenez notre action !