La violence du verdict contre les syndicalistes de Goodyear-Amiens est faite pour nous assommer. Une menace claire est expédiée au monde du travail, aux ouvriers, à leurs délégués syndicaux qui veulent défendre leurs droits, leurs emplois menacés, leur usine.

Elle accompagne le processus de mondialisation capitaliste qui exige que partout les travailleurs soient jetés dans le feu d’une concurrence féroce où les droits sociaux sont laminés pour toujours les tirer vers le bas.

Les projets en cours visant à transformer le code du travail participent à une démarche globale pour obtenir un rapport de force plus favorable aux détenteurs de capitaux contre ceux et celles qui n’ont que leur force de travail à vendre.

Personne ne peut rester silencieux face à un tel jugement ! Aujourd’hui ce sont ceux d’Amiens ! A qui le tour demain ?

Retrouvez notre actualité et nos prises de position sur notre site www.lhumaindabord-harnes.fr et sur Facebook : harnes.humaindabord

L’expression des élus du groupe « Pour Harnes, l’Humain d’Abord ! » publiée dans LA GAZETTE HARNESIENNE (magazine d’information de la ville de Harnes) est limitée à 970 caractères (espaces compris) par décision de Philippe Duquesnoy et des élus majoritaires, lesquels, dans un élan de mansuétude, avec un grand respect des groupes minoritaires et d’une « soi-disant » démocratie locale, leur attribuent un espace proportionnel à leur nombre d’élus.

Soutenez notre action !