La maison des Claquots à VENDRES fait partie de l’histoire de Harnes. Elle est le témoin de ces grands moments de pure solidarité qui ont marqué notre ville.

Pour autant, heureusement que la presse est là pour informer les conseillers municipaux (a minima les élus minoritaires, mais probablement aussi bon nombre d’élus majoritaires qui auront découvert avec stupeur cette décision…) que le rez-de-chaussée de la maison des Claquots allait changer de destination pour « accueillir » une épicerie »…

voir l’article de la Voix du Nord

Une nouvelle fois, nous ne sommes pas informés des décisions qui sont prises et qui nous parviennent par des voies détournées. Cela ne semble plus inhabituel à Harnes où les décisions semblent de plus en plus souvent prises en catimini, dans un cercle « d’amis »…

Le Maire est certes habilité à prendre de telles décisions dans le cadre de ses délégations, mais il est tenu d’en informer le Conseil Municipal. De plus, aucun débat n’a été engagé au sein de l’instance représentative pour aborder le sujet du changement de destination de ce bien immobilier qui appartient aux Harnésiens. A classer dans la série  « on vous prend pour des c… ! »

Enfin, où sont passés les matériels et autres équipements ? Ont-ils été vendus ou cédés (voire donnés…) ? Et dans l’affirmative, à qui et pour quelle contrepartie financière ?

Dormez braves gens, dormez ! A Harnes, tout va bien ! C’est le Maire qui le dit !

 

 

Soutenez notre action !