francepolognePeut-on tout se permettre sous prétexte qu’on est un homme politique, qui plus est, candidat à une élection ?

Certains le pensent, c’est certain, car ils osent tout pour arriver à leurs fins.

À titre personnel, j’ai fait (et je fais encore) l’objet d’attaques verbales multiples, profondément calomnieuses et diffamatoires. Mais je ne suis pas le seul à supporter de telles infamies qui ciblent aussi les personnes âgées qui osent faire part de leurs convictions… Leur auteur « haineux » assumera devant la justice. A bon entendeur, salut ! 

 

Dans cette campagne électorale que nous espérions digne et respectueuse, une étape a été franchie avec ce qui pourrait être considérée comme une véritable « prise en otage » des associations.

Bafouant le principe de neutralité politique généralement repris dans les statuts des associations sportives et culturelles , l’affichage, par Philippe Duquesnoy sur ces tracts, d’un soutien de certains présidents d’association (voir ici) génère de très vives tensions entre les membres des associations concernées, lesquels veulent rester neutres et autonomes dans le cadre de leur vie associative. 

452px-POL_Chrzanów_COALoin d’en rester là, nous venons d’assister à une « confiscation des jumelages » avec la publication d’un soutien de monsieur Ryszard KOSOWSKI, Maire de la ville jumelée de Chrzanow (voir ici).

J’ai fait part de  ma très grande surprise et de mes très vives protestations à monsieur Ryszard KOSOWSKI par courrier (voir ici) . Je verrai, dans les jours prochains, quel éclaircissement il apportera à cette situation scandaleuse. Je communiquerai publiquement la réponse apportée.

Ce soutien (s’il est avéré…) et son utilisation à l’initiative de Philippe Duquesnoy dans le cadre d’une campagne électorale, vont à l’encontre de toutes les valeurs portées par les jumelages.

Ce soutien (toujours s’il est avéré…) constituerait alors  une véritable ingérence dans les affaires municipales par le Maire et les élus de Chrzanow.

Les Harnésiennes et les Harnésiens — d’origine polonaise ou pas — ne peuvent pas accepter une telle « confiscation », à des fins électorales, des liens d’amitié qui ont été tissés depuis plus de 35 ans avec les familles polonaises.

Les autres villes jumelées (Falkenstein, Kabouda, Loanhead, Putignano, Vendres) et les associations qui contribuent au dynamisme des jumelages ne peuvent pas se retrouver dans une telle dérive politicienne et totalement irresponsable de Philippe Duquesnoy.

Alors, peut-on réellement tout se permettre sous prétexte qu’on est un homme politique ?

Sincèrement, je ne le crois pas. Ces exploitations, ces manipulations sont intolérables et remettent gravement en cause les principes fondateurs de notre démocratie.

Yvan DRUON, candidat à l’élection municipale

voir le courrier que j’ai adressé
à monsieur Ryszard KOSOWSKI,
Maire de la ville jumelée de Chrzanow

 

Soutenez notre action !