Moins d’un an après les terribles attentats du mois de janvier, notre pays est à nouveau frappé en plein cœur par un terrorisme ennemi de toute humanité, empreint d’une violence n’exprimant que haine et rejet de nos libertés si chèrement acquises.

Le vendredi 13 novembre, cette haine, cet obscurantisme barbare sont venus défier et attaquer ce qu’ils détestent le plus : notre amour de la vie, une vie cosmopolite, enrichie par notre diversité, insoumise et éclatante.

A nos moments de joies collectifs, quelques-uns ont voulu nous imposer leur silence. Nous interdire de vivre, d’être ce que nous sommes toutes et tous, profondément, animés par nos échanges, nos coutumes, nos loisirs, par ces moments qui font que nous sommes toutes et tous Français.

Ce qu’ils ont voulu abattre, c’est notre liberté. Mais notre liberté n’est pas seulement une idée universelle portée par notre Nation à travers le monde. Cette liberté, notre liberté est notre art de vivre.

Mesdames, messieurs, ensemble, nous adressons à toutes les victimes, leurs familles proches et amis toutes nos condoléances. Et nous souhaitons à toutes celles et ceux qui ont été blessés durant ces attentats le meilleur rétablissement possible.

Nous souhaitons également adresser à l’ensemble des forces de l’ordre, les pompiers, les médecins, l’ensemble des secours et les anonymes qui, ensemble, se sont dévoués pour aider les victimes, comme ils le pouvaient.

Nous nous inclinons devant celles et ceux dont l’engagement est infiniment respectable.

Quand bien même l’heure est au deuil et à la communion, car chacun d’entre nous, a perdu une part de lui-même depuis ces tristes évènements, il nous faut envisager l’avenir.

L’Etat doit mettre en œuvre tous les moyens pour sécuriser les populations. Le renforcement des moyens de police et de justice est impératif. Les mesures prises par le gouvernement nous semblent aller en ce sens.

Sur le plan international et en lien avec le plus grand nombre de pays, l’Etat doit également mener une lutte acharnée contre DAECH. Car le terrorisme ne pourra être vaincu qu’en unissant nos forces et en aidant les populations qui souffrent, là où ces barbares portent leur message extrémiste et dénaturent la religion qu’ils revendiquent.

Chacun à notre niveau, il nous faut aujourd’hui nous mobiliser et être vigilant..

Il nous faut rejeter, de toutes nos forces, cette division dans laquelle les terroristes veulent nous plonger. Rejetons les amalgames, rejetons la haine dans laquelle ils souhaitent nous enfermer. C’est là notre meilleur atout. Ne craignons pas ceux que nous ne respectons pas.

Soyons sur nos gardes mais ne sombrons pas dans la peur, qui immanquablement nous entrainerait vers la colère.

Soyons fermes, intransigeants avec celles et ceux qui veulent pervertir notre mode de vie. Continuons à vivre, à chanter, à sortir, et à aimer !

Restons nous-mêmes et soyons, ensemble debout et unis !

Oui, notre blessure est profonde. Mais le plus bel hommage que l’on puisse adresser aux victimes est de continuer à vivre comme nous l’entendons dans une société qui est socialement, culturellement, religieusement cosmopolite. C’est là, la plus belle réponse que nous puissions faire à ces fanatiques.

Soyons fiers des sentiments et des valeurs qui nous animent et qui nous unissent.

En refusant amalgames et stigmatisations, en rejetant haine et racismes, nous devons nous rassembler pour la Liberté, l’Égalité et la Fraternité, pour la Laïcité et pour la Paix.

Vive la République ! Vive la France ! Et vive Paris !

 

 

Soutenez notre action !