LA RÉDUCTION MASSIVE DES CONTRATS AIDÉS verra bon nombre de bénéficiaires renvoyés à la rue. Notre commune sera bien évidemment concernée avec ses 32 contrats aidés actuels.

Bien évidemment, de tels contrats ne peuvent être pleinement satisfaisants car ils restent PRÉCAIRES et SOUS-PAYÉS.

Pour autant, ils permettaient aux bénéficiaires de remettre le pied dans le monde du travail, pour certains d’accéder à des formations et surtout de ne pas se sentir inutiles dans une société où le travail est si difficile à trouver (et sera encore plus difficile à conserver avec les nouvelles dispositions de la Loi Travail XXL d’Emmanuel MACRON).

A HARNES comme partout ailleurs, ces contrats aidés apportaient UN RÉEL SERVICE À LA POPULATION. Lorsqu’ils ne seront plus là, QUI ASSURERA LE TRAVAIL qu’ils effectuaient et dont notre commune avait bien besoin ? Où est LE RESPECT pour ces personnes qui se retrouvent jetées à la rue avec une brutalité impardonnable ?

Soutenez notre action !