[Presse] La Voix du Nord – Samedi 6 avril 2019

HARNES: LA VILLE EN FAIT-ELLE ASSEZ POUR LE COMMERCE ?

C’est en substance la question qui a provoqué quelques remous lors du conseil de mardi soir. D’un côté, l’opposition communiste qui affirme que le commerce du centre mérite davantage d’efforts. De l’autre, la majorité qui répond qu’elle fait ce qu’elle peut dans un contexte bien sombre.

À chaque réunion du conseil ou presque, la question du commerce de proximité revient dans la bouche de l’opposant Jean-Marie Fontaine (L’Humain d’abord). La séance de mardi soir n’a pas fait exception: « Pourquoi ne pas utiliser l’excédent de fonctionnement pour réhabiliter des vitrines? Le commerce local a quand même besoin d’une sacrée redynamisation. L’ancienne boucherie par exemple est dans un état lamentable… »

Le premier adjoint, Dominique Morel, acquiesce. « Il est vrai que dans ce bâtiment, il y a énormément à faire si l’on veut qu’il soit remis en bail. Après, pour le commerce, on n’a pas la main sur tout. On pourrait utiliser ces montants, mais on n’a pas de demandes… Je crois que c’est aussi à cause des centres commerciaux. Noyelles-Godault n’en finit pas de grossir. Beaucoup d’entre nous y vont, c’est ça la mort du petit commerce… » Jean-Marie Fontaine persiste, « la préemption commerciale ça existe. » L’adjoint aux finances en convient, « mais avec un projet derrière. Or là, ça n’est malheureusement pas le cas. »

Que va devenir la friche Match?
La question est revenue sur le tapis tandis que le conseil se penchait sur une délibération concernant le devenir de la friche Match, qui a été cédée à SIA pour un projet immobilier de 23 logements semi-individuels. L’opposant communiste en remet une couche: « La friche Match avait été revendue à l’EPF dans un premier temps soi-disant pour un projet commercial, et maintenant, elle est à nouveau vendue pour faire du locatif… » En substance: pourquoi ne pas maintenir la vocation commerciale du site? Et de brandir l’exemple carvinois. « À Carvin, la Ville réussit à maintenir le commerce, avec une dynamique beaucoup plus importante… »

Philippe Duquesnoy, le maire, s’emporte: «Allez-y, ouvrez donc un commerce vous! Vous savez les problématiques des commerçants? À quel point c’est difficile pour eux? Le courage qu’il faut pour s’investir! Y’en a plein qui ferment autour de la place, vous croyez que c’est moi qui leur dis de fermer. Match a fermé quatre mois avant les élections de 2014, à l’époque, on a fait faire une étude, qui a révélé qu’à cet endroit, une activité commerciale ne tiendrait jamais, alors on a décidé de céder. »

ZOOM CARVIN – HARNES 

À Carvin, l’équipe municipale a fait du commerce de centre-ville une priorité depuis 2001 et profite à fond du dispositif de son agglomération (CAHC) qui finance avantageusement les rénovations de bâtiments à vocation commerciale. À Harnes, on n’est pas sur la même agglo, on ne bénéficie pas des mêmes dispositifs. Tout de même, et c’est nouveau, la CALL peut désormais proposer une aide allant jusqu’à 30% de l’investissement réalisé pour l’installation d’un commerce. Cette aide est dans ce cas versée directement à l’investisseur et non pas à la commune.

La friche Match va être cédée à SIA qui va y développer un projet de 23 logements en semi-individuels.

Soutenez notre action ! Partagez !