Une délibération portant sur l’organisation de la journée du droit des femmes  a retenu notre attention et donc fait l’objet d’une intervention de notre part (voir ICI le texte de notre intervention) afin que cette journée soit prise en compte plus respectueusement que par l’octroi d’un simple « chèque de 15 € » au personnel municipal féminin.

Nous ne sommes pas à vendre, que diable !
Donnez du sens à vos actions, que diable !

Malheureusement, c’était sans compter sur la mauvaise foi de Philippe DUQUESNOY, Président du Conseil Municipal. (Mais bon, c’est un homme ! Désolée Messieurs les élus de la majorité, mais aucun de d’entre vous n’a soutenu cette proposition ! Mais le conseiller municipal FN non plus, je vous rassure.)

En effet, vous lui parlez de Droit International et journée de lutte pour le Droit des Femmes, il vous répond « Femmes, Femmes, Femmes …. ». Il nous prend vraiment pour des potiches !

Vous lui rappelez le contexte historique, il vous répond « j’ai déjà entendu ça quelque part… ». Effectivement, l’Histoire ne se réinvente pas, les faits sont là.

Vous l’alertez sur le danger de certains programmes de candidats à la présidentielle, il rétorque « mais moi j’aime bien dire journée de la femme, ça fait, ça fait….. » Et bien selon moi, ça fait PEUR !

Vous lui faites des propositions pour 2018, il vous répond « on peut toujours faire plus, mais… ». Mais visiblement pour lui, le sujet n’en vaut pas la peine ! Effectivement, organiser un temps fort à l’échelle communale afin que les femmes,  dans toutes leurs diversités, s’approprient  cette journée, plutôt  qu’une « réception » en catimini, c’est insurmontable !

J’ose à peine aborder la présentation de l’invitation à une réception entre femmes, invitation rose bonbon qui ressemble plus à une publicité pour protections périodiques ou ouverture du prochain salon de l’érotisme qu’à une invitation à une manifestation en faveur DES DROITS DES FEMMES.

MESDAMES, INDIGNEZ-VOUS !

Marianne THOMAS,
Femme harnésienne.

 

Retrouvez ci-dessous le texte intégral de notre intervention

Soutenez notre action !